Le Fonds BGFA ouvre aujourd’hui l’appel à propositions (BGFA4) en République démocratique du Congo (RDC), dans le but d’accélérer la fourniture de services énergétiques hors réseau en RDC en octroyant des financements aux prestataires de services énergétiques actifs dans le pays. La Nefco, la Suède et l’ANSER vont signer une lettre d’intention pour soutenir la mise en œuvre du programme.

La République démocratique du Congo est le deuxième plus grand pays d’Afrique et souffre d’une précarité énergétique généralisée avec une accessibilité très limitée aux solutions énergétiques hors réseau. Ce premier appel à propositions vise donc à accélérer l’entrée sur le marché et le développement d’entreprises commercialement viables dans le pays, en mettant l’accent sur les communautés hors réseau des zones rurales, périurbaines et de certaines zones urbaines.

Les Prestataires de services énergétiques intéressés sont invités à concourir pour obtenir un financement basé sur les résultats en vue de l’expansion et du développement de systèmes solaires domestiques autonomes, de mini-réseaux et de systèmes pour usage productif de l’énergie dans le pays. Plus d’informations et un lien vers le système de soumission en ligne sont disponibles sur beyondthegrid.africa.

« Nous sommes très heureux d’ouvrir notre premier appel à propositions en République démocratique du Congo afin d’accélérer le développement de solutions énergétiques durables dans le pays et de soutenir l’essor du marché grâce au déploiement du programme BGFA. Nous espérons notamment accélérer l’accès à une énergie hors réseau abordable et propre pour les clients des petits centres urbains et des zones périurbaines et rurales du pays », a commenté Ash Sharma, responsable du fonds BGFA à la Nefco.

Ce quatrième appel à propositions du BGFA devrait inciter les prestataires de services énergétiques hors réseau à établir jusqu’à 110 000 connexions énergétiques et quelque 50 connexions à usage productif de niveau d’accès élevé qui bénéficieront à plus de 500 000 personnes en RDC. Le financement total inclus dans le cadre de ce quatrième appel à propositions est de 15 millions d’euros. La valeur indicative des contrats individuels par entreprise devrait se situer entre 1 et 5 millions d’euros. La mise en œuvre du projet devrait commencer en 2023 et se poursuivre jusqu’à la fin de 2027. Le BGFA4 est financé par la Suède.

« Le programme BGFA est une composante importante de l’engagement suédois en faveur de la réduction de la pauvreté et du développement durable en République démocratique du Congo. Les solutions d’énergie renouvelable créent des emplois tant directement dans les entreprises énergétiques qu’indirectement grâce à l’accès à l’électricité. Par le biais du BGFA, la Suède s’est engagée à améliorer l’accès à l’électricité pour les populations les plus vulnérables et à catalyser de nouveaux investissements dans le secteur de l’énergie », a commenté Henric Råsbrant, ambassadeur de Suède en République démocratique du Congo.

Aujourd’hui, la Nefco et la Suède vont signer une lettre d’intention avec l’Agence Nationale de l’Électrification et des Services Énergétiques en milieux rural et périurbain (ANSER), l’autorité nationale chargée de la planification, de la supervision et du financement de l’électrification hors réseau en République démocratique du Congo, afin de soutenir la mise en œuvre du programme BGFA dans le pays. La signature sera diffusée en streaming et pourra être suivie sur la page Facebook de l’Ambassade de Suède aujourd’hui 21 juin à partir de 10h00 heure locale (CET).

« Le programme BGFA soutiendra des investissements indispensables pour accélérer l’accès à l’électricité hors réseau en République démocratique du Congo et aidera les prestataires de services énergétiques à entrer sur le marché et à y développer leurs activités. Le début de notre coopération étroite et l’appel à propositions du BGFA, qui s’ouvre aujourd’hui, arrivent à point nommé puisque nous venons de publier notre stratégie d’électrification rurale et de lancer un programme de subventions pour l’électrification rurale et la cuisson propre, le Fonds Mwinda. Nous sommes heureux de soutenir la mise en œuvre du programme et de collaborer avec la Nefco et la Suède », a commenté Idesbald Chinamula V., directeur général de l’ANSER.

Un processus de soumission en deux étapes

Le processus de soumission du BGFA4 se déroule en deux étapes : le stade de préqualification et le stade de proposition finale. L’objectif de la préqualification est de vérifier que les soumissionnaires satisfont aux principaux critères d’éligibilité et aux exigences minimales en matière de capacités techniques et financières.

Le stade de préqualification est ouvert aux propositions via un système de soumission en ligne. Les formulaires de proposition seront accessibles dans le système à partir du 21 juin 2022 à 16h00, heure d’Helsinki (UTC +3). Le système en ligne fermera le 29 août 2022 à la soumission des dossiers de préqualification. Le stade de préqualification, qui comprend l’examen des propositions, devrait être terminé d’ici à début octobre 2022.

Les soumissionnaires sont invités à envoyer toute question concernant l’appel à propositions et le processus de préqualification par le biais du système de soumission en ligne au plus tard le 25 juillet 2022. Les réponses seront publiées sous une forme générique et mises à la disposition de tous les soumissionnaires enregistrés dans le système de soumission le 9 août 2022. Les questions relatives à l’appel à propositions du BGFA4 peuvent uniquement être soumises via la section « Support » du système de soumission en ligne, comme indiqué dans les Lignes directrices de préqualification [en version française à paraître le 21 juin à 13h00].

Pour plus d’informations sur l’appel à propositions :

Visitez beyondthegrid.africa et inscrivez-vous au système de soumission en ligne pour solliciter un financement.

Téléchargez les Lignes directrices de préqualification [en version française à paraître le 21 juin à 13h00] pour plus d’informations sur le processus de proposition et les critères d’éligibilité.

Pour plus d’informations, veuillez contacter :

Dennis Hamro-Drotz, Chargé de programme senior à la Nefco
dennis.hamro-drotz@nefco.int, +358 10 6180 641

Aleksandra Reskalenko, Chargée de programme à la Nefco
aleksandra.reskalenko@nefco.int, +358106180490

À propos du fonds BGFA

Le fonds BGFA (Beyond the Grid Fund for Africa) est un mécanisme multilatéral établi et géré par la Nefco, la « banque verte » nordique. La Nefco est une institution financière internationale basée à Helsinki, en Finlande, qui se concentre sur les investissements et la gestion de fonds portant sur l’environnement et le climat. Le programme BGFA est mis en œuvre par la Nefco avec deux partenaires. NIRAS est une société de conseil en développement et en ingénierie dont le siège est au Danemark et qui est présente dans plus de 25 pays d’Europe, d’Afrique, d’Asie du Sud et d’Amérique latine. Le Partenariat pour les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique (REEEP) est un partenariat multilatéral international basé à Vienne, en Autriche, qui travaille à accélérer le déploiement des énergies renouvelables et l’efficacité énergétique dans les pays en développement.

Le programme BGFA, dont le budget actuel est de 107,6 millions d’euros, a été mis en place en 2019 à l’initiative de la Suède par l’intermédiaire de l’Agence suédoise de coopération internationale au développement (Asdi). Il a depuis été transformé par la Nefco en un programme multilatéral. La Suède y contribue à hauteur de 835 millions de couronnes suédoises (80 millions d’euros) par le biais des ambassades de Suède dans les pays cibles. Le Danemark, par l’intermédiaire du Ministère des Affaires étrangères contribue désormais à hauteur de 117,5 millions de couronnes danoises (15,8 millions d’euros) pour soutenir le programme en Ouganda. Power Africa, une initiative gérée par l’USAID, fournit une contribution en nature sous la forme d’assistance technique d’une valeur d’environ 4,5 millions de dollars (environ 4 millions d’euros) sur trois ans pour aider à opérationnaliser l’initiative et à développer dans le cadre du BGFA un portefeuille de projets viables commercialement. L’Allemagne, par l’intermédiaire de sa banque de développement KfW, soutient le programme « pays » du BGFA en Zambie à hauteur de 7,5 millions d’euros.

Photo : Enfants regardant la télévision avec une connexion hors réseau via un appareil Solar Home System – Jason Mulikita